Quelle efficacité ?

Dans nos contrées, existe toujours le débat sensible entre les différentes médecines.
Quelle est la plus efficace ? la plus performante ?
Je dirai aucune, mais il peut exister une complémentarité entre elles qui ferait que l’une ou l’autre serait plus appropriée aux Êtres.

Plaçons-nous dans une optique pragmatique.
La médecine occidentale, dont le plus beau fleuron est la chirurgie, est née sur les champs de bataille européens, et ceci n’est pas une plaisanterie. Elle prend aussi son origine dans l’avènement de la chimie au moment de l’essor du matérialisme. C’est une médecine dont le grand intérêt réside dans la réparation, l’urgence, l’aigu, le symptomatique. La médecine chinoise est plutôt une médecine de terrain, de prévention, de chronicité, d’étiologie. Elle est née de la vision taoïste qui recherche l’harmonie, l’équilibre, le juste milieu, qui vise à renforcer ce qui est précieux plutôt que d’aller contre ce qui va mal. La médecine moderne est une médecine "anti", la médecine chinoise est une médecine "pro".

Ainsi par exemple, si vous avez un arrêt cardiaque, c’est la médecine occidentale qui vous sauvera la vie, mais c’est la médecine chinoise qui aurait pu vous éviter d’avoir cette crise cardiaque ou d’en avoir une autre. La médecine occidentale est meilleure pour les maladies organiques, palpables, mesurables, la médecine chinoise est meilleure pour les maladies fonctionnelles qui n’ont pas d’explication selon la science moderne (car ses moyens sont limités à l’observation physique). Un autre exemple, si vous êtes diabétique insulino-dépendant, la médecine moderne donne de l’insuline, ce qui empêche le coma diabétique et la mort. Ceci est remarquable. La médecine chinoise ne peut faire cela, mais peut permettre de prendre moins d’insuline et donc de combattre à long terme les multiples effets secondaires de cette substance et donc de prolonger la vie du malade et lui donner un meilleur confort de vie. Ceci est aussi remarquable.
Nous rêvons du moment où l’intérêt des malades passera avant l’intérêt économique que représente les malades. Dès ce moment là, nous pourrons faire cohabiter des médecines dont les forces sont complémentaires pour le plus grand bénéfice des gens qui souffrent.
La médecine occidentale et la médecine chinoise sont 100 % compatibles, les associer permettrait de faire de grands progrès sur le plan médical et humain.

Il est en réalité difficile de répondre avec précision à cette question tant le champ d’action de la médecine chinoise est immense. La présentation qui suit n’est ni complète, ni révélatrice de ce que peut réellement faire la médecine chinoise. Nous la donnons pour aider le néophyte à comprendre la portée de la médecine chinoise. Contrairement à ce que pensent certaines personnes, la médecine chinoise n’est pas limitée aux "troubles psychosomatiques" ou aux "stress" avec comme arrière-pensée qu’elle agit par effet placebo. Elle est parfaitement adaptée à des pathologies graves ou purement somatiques, avec des effets concrets, vérifiables et réels. Il est à souligner que l’OMS a reconnu officiellement l’efficacité de la médecine chinoise et de l’acupuncture dans de nombreuses pathologies.

Vous souhaitez avoir des informations sur Quelle efficacité ? : contacter nous par mail bourybernard@wanadoo.fr ou en remplissant le formulaire ci-dessous